16 Apr 2020, 17:34

Tuto: Un bureau ergonomique par cher ? #DIY

Comme beaucoup, il y a quelques mois, je me suis retrouvé à la recherche d’un nouveau bureau. Quand vous passez pas mal de temps à travailler dessus, vous commencez à avoir quelques exigences. Cela est encore plus vrai dans ses temps de confinement. Finalement, une solution intéressante est apparue alors je vous la partage.

Bureau Intro

Des besoins simples, mais nombreux…

Alors oui, j’ai des besoins assez nombreux en ce qui concerne le choix d’un bureau ! Je dirais même nous, vu que nous cherchions un bureau pour deux mais ne vous inquiétez pas, la méthodologie de construction est tout à fait applicable pour un bureau une place, deux places ou même trois, seul votre imagination est la limite … et la taille de la pièce.

Avant tout, voici les besoins :

  • Un bureau avec des dimensions assez exotiques, très long (3 mètres sur 50 centimètres de profondeur)
  • Le bureau étant dans le salon, les ranges-câbles sont essentiels. On voudrait éviter d’avoir un bureau trop bordélique. De même, il m’est déjà arrivé de couper la multiprise qui trainait sous le bureau en pleine partie de Anno1800, je voudrais donc éviter de renouveler cette expérience.
  • Eviter la présence d’un pieds au milieu du bureau
  • Quelque chose de minimaliste, les rangements et divers bras-écrans serai ajouté de manière modulable. J’en parlerai dans la dernière partie de l’article.

Bon rien de fou dit comme ça, mais le peu de choses que vous trouvez coûtera cher ce qui m’embête un peu vu les caractéristiques basiques. Sans compter qu’il faut mettre d’accord deux ingénieurs informatiques.

C’est là que ma compagne a eu l’idée de le construire soit même, après tout on n’est jamais mieux servis que par soi même !

A vos tournevis !

Alors la construction sera assez basique et ne pose pas trop de problèmes. Elle est à la portée de tous et la plupart des matériaux sont trouvables facilement dans des magasins comme Ikea et Leroy Merlin par exemple.

Commençons par la liste de courses :

  • Une planche de bois brut, vous pouvez en trouver partout (Leroy Merlin par exemple), la plupart vous proposent en plus la découpe sur mesure !
  • 5 pieds minimum pour un bureau deux places, là encore choisissez-en à la hauteur désirée. On considère un pieds tous les mètres pour garantir la stabilité. Pour un deux places, il n’est pas obligatoire d’en ajouter un à l’avant mais pour une plus grande longueur il faudra y penser. Notre choix de pied : Ikea Adils
  • De quoi rangez les câbles sous le bureau, prévoir un par personne minimum. Notre choix : Ikea Signum - 19,99€
  • Des passes câbles, afin que les raccordements soient propres. Notre choix Ikea Rabaler - 5,99€
  • Plein de vis, il est grandement recommandé de visser le tout. Le plus souvent elles sont fournies si non, il existe des packs peu cher Ikea Fixa (vis) - 5,99€
  • De quoi serrer les câbles. Notre choix Ikea Fixa (câbles) - 5,99€
  • Des mains, un cerveau et un peu d’huile de coude.

Il est aussi possible d’ajouter du lasure, de la peinture ou autre traitement pour la planche.

Retournez la planche afin d’avoir la face du dessous face à vous. Et visez vos pieds, passe câble(s) et la multiprise comme sur la photo suivante. Et c’est fini pour la partie bureau !

Bureau à l'envers

Plus qu'à le retourner et brancher le tout.

Le futur du dual boot, le dual PC !

Comme vous l’avez vu, je joue pas mal sur PC et même si le support sous GNU/Linux s’améliore, il y a encore pas mal de petits soucis. Mais bon d’un autre côté, autant le jeu sous GNU/Linux pose problème, travailler sous Windows est pour moi le problème inverse… J’ai donc essayé pas mal de solutions, VMs, dualboot, que j’ai fini par abandonné au début de mes études pour un double PC, fixe pour Windows et portable pour Debian.

La solution du double PC me convenait plutôt bien, sauf un point, l’utilisation sur le bureau, tout le câblage étant connecté sur l’ordinateur Windows, si je voulais changer pour faire quelques petits travaux sous Debian j'étais obligé de tout débrancher et refaire. Bref autant dire que je ne le faisais pas et que je finissais par bosser le PC portable sur le bord du bureau sans utiliser le combo clavier souris et le second écran. C’est pas super ergonomique et en plus avoir les yeux baissés sur l'écran donne rapidement des douleurs au cou.

Mais là encore il existe deux solutions que j’ai utilisées :

  • Un switch USB pour passer d’un ensemble de périphériques USB à l’autre. Il y a plusieurs modèles, j’ai choisi un UGREEN USB 3.0, qui m’offre 2 sorties PC qui renvoient sur 4 ports USB le tout en USB 3. Mon écran ayant 2 sorties HDMI, je n’ai pas eu besoin d’acheter un KVM qui lui aura eu un gros impact sur les performances.
  • 2 bras, un permettant de remplacer le pied de l'écran et le second pour maintenir l’ordinateur portable a une hauteur un peu plus raisonnable pour mon dos. Les modèles que j’utilise n’existent plus, mais de nombreux sont facilement trouvable sur les grands sites de E-commerce, vérifiez le poids supporté avant néanmoins. Il existe même des combos regroupant les deux, par exemple celui-ci.

Le tout s’installe très facilement sur le bureau, idem pour les branchements.

Qu’en penser après 3 mois d’utilisation

Bureau fini

Alors après quelques mois d’utilisation et surtout un confinement à deux, qu’est ce que je pense de cette installation ? C’est globalement très agréable, avoir un bureau qui est pile de la taille désiré est assez agréable, surtout pour l’organisation de l’appartement. Il répond bien aux besoins, les supports arrivent à contenir l’ensemble des câbles, chargeurs et switch Ethernet sans céder.

Pour ce qui est du système dualpc, c’est pour moi la solution idéale dans mon cas, je peux switch de l’un à l’autre en quelques secondes et régler l’ensemble des écrans à ma hauteur. Pendant le confinement, j’ai changé mon ordinateur portable pour y mettre mon ordinateur professionnel. Je ne vais pas mentir c’est super pratique de passer de l’un à l’autre en gardant les périphériques, et personnellement ça m’a aussi aidé a faire la coupure entre le professionnel et le personnel. Le switch USB ne m’a pas causé de latence en jeu, dû moins rien que je n’ai pu voir à mon niveau.

En bref une installation qui répond totalement à mes besoins tout en ayant un coût réduit. Chaque élément remplit parfaitement son rôle.

Un grand merci à Julie de louhde.tech ! Pour toutes ses idées sur la fabrication et sur la mise en forme de l’article !